La Jeunesse Française

lundi 14 août 2017Actualités0 commentaires

« La jeunesse française, elle, souffre le martyr. Terrassée par un chômage volontairement sous-estimé par les instances officielles, frappée par la persécution ethnique, écrasée par les prix de l’immobilier, insultée par des programmes télévisuels de plus en plus stupides, privée dans bien des cas du soutien de la foi, déracinée par l’explosion du modèle familial et la lessiveuse de l’Education nationale, elle rumine, en silence, impuissante et désemparée, une souffrance et une frustration dont leurs parents ne supposent pas le dixième de l’intensité. La jeunesse crucifiée par le mondialisme est confrontée à un phénomène inconnu jusqu’alors : l’absence totale de perspective. Ni perspective professionnelle, ni perspective familiale, ni perspective politique, ni perspective spirituelle.

Condamnée à rembourser une dette irremboursable et à renier sa culture pour vivre ensemble, elle n’est pas face à un néant, mais à une muraille de souffrances. La jeunesse souffrante chute dans un précipice sans fond et n’a aucune branche à laquelle se rattacher. L’infinie perfidie à laquelle nous sommes arrivés est donc la suivante : tel Cronos, la République, pour maintenir sa dynamique de phagocytage, en est réduite à dévorer l’avenir des fils de France. Certains disent qu’il faut tuer le père. La République tue les enfants. »

P.210-211 La France divisée contre elle-même Adrien Abauzit P.210-211

Actualités
Dernières vidéos