Le Journal d’Anne-France, un roman vrai

jeudi 5 avril 2018 | Romain Guérin | 0 commentaires

Découvrir un vrai talent d’écrivain dans la mouvance nationale est finalement chose rare. D’abord parce que l’expression proprement littéraire y est relativement délaissée, tant chacun est d’abord préoccupé par la politique dans une période aussi périlleuse pour la France et la civilisation. Ensuite parce que beaucoup sont convaincus qu’ils ne peuvent servir la cause que par l’article, l’essai, le pamphlet. L’argumentation ne saurait être à leurs yeux que directe. C’est oublier ce que purent sur l’opinion certaines fictions, des contes philosophiques de Voltaire aux romans d’anticipation d’Huxley ou d’Orwell.

Mais rare ne veut pas dire impossible et nous tenons avec Romain Guérin, poète et romancier, une heureuse exception. Son premier roman, Le Journal d’Anne-France, mérite la plus grande attention. Il se présente comme un récit autobiographique écrit par une vieille dame née avant la Seconde guerre mondiale et qui a traversé tous les drames et toutes les transformations de la société française depuis cette époque : la débâcle, l’occupation, l’épuration, la décolonisation, mai 68 et le féminisme, l’immigration de masse, l’effondrement des valeurs familiales, nationales, traditionnelles, et le regain qu’elles connaissent dans la nouvelle génération à laquelle l’auteur appartient…

Lisez la suite de l’article sur le site mauvaisenouvelle.fr

Actualités
Dernières vidéos
video romain guerin
conférence adrien abauzit